La climatisation a rendu son dernier souffle ? Au beau milieu de l’été, les utilisateurs peuvent être tentés de réparer eux même leur précieux appareil de production de froid, mais certains signaux appellent à la vigilance. Mieux vaut attendre la venue d’un professionnel qualifié que de se lancer dans des manipulations pouvant définitivement endommager l’appareil, ou faire courir un risque aux occupants du logement. Retour sur les bons réflexes à adopter et les démarches à effectuer pour retrouver le plus rapidement possible un appareil fonctionnel.  

Réflexe n°1 

Une panne est le plus souvent causée par un niveau d’usure ou de dégradation important, qui n’est pas sans danger pour les utilisateurs qui tenteraient de manipuler l’équipement. Tout appareil électrique montrant des défauts de fonctionnement doit être mis hors tension. C’est la priorité, pour assurer la sécurité des personnes et ne pas exposer inutilement l’ensemble du réseau électrique domestique. 

Distinguer la petite panne de celle nécessitant une intervention professionnelle 

Une fois l’appareil hors tension, vous avez tout le temps d’évaluer la gravité de la panne. Bien entendu, seul un professionnel qualifié saura déterminer avec exactitude l’origine du dysfonctionnement et les solutions les plus efficaces à mettre en place. Néanmoins, l’utilisateur novice peut repérer les causes possibles et écarter les petits défauts ponctuels pouvant être facilement corrigés sans connaissances techniques particulières.  

La télécommande est-elle à l’origine du dysfonctionnement ?  

Parmi les premières questions à se poser, celle de la télécommande pour les systèmes qui en disposent. Inutile de faire déplacer un professionnel lorsqu’un simple changement de pile suffit à relancer le système ! Si le problème persiste après le remplacement de toutes les unités, rapprochez-vous de l’installateur, du vendeur ou du fabricant afin d’obtenir une nouvelle télécommande pour ce modèle de climatiseur.  

Le climatiseur est-il le seul équipement touché ?  

Un seul appareil défectueux affecte l’ensemble du circuit électrique sur lequel il est branché, avec pour effet de faire « sauter » le disjoncteur général qui se positionne en marche « arrêt », jusqu’au retrait du disjoncteur divisionnaire associé à l’appareil problématique, ou jusqu’à l’identification de celui-ci et sa mise hors tension.

Que l’appareil à l’origine du désordre soit le climatiseur ou non, il devra faire l’objet d’une inspection poussée par un professionnel avant de pouvoir être rebranché en toute sécurité.  

L’équipement est-il suffisamment entretenu ?  

Négliger l’entretien de ses équipements de production de chaleur et de froid entraîne une usure prématurée pouvant être facilement évitée en respectant les indications figurant sur la notice du fabricant. Généralement, le nettoyage des différentes pièces intervient : 

  • tous les six mois pour les filtres, avec un simple dépoussiérage ; 
  • à intervalles réguliers pour les bouches d’air, à l’aide d’un peu d’eau savonneuse. La fréquence idéale étant déterminée en fonction du degré d’encrassement visible. 

Les autres interventions de maintenance et d’entretien du système doivent être confiées à des professionnels aptes à manipuler les appareils dotés d’un fluide frigorigène. 

Maintenance climatisation : comment trouver un professionnel qualifié dans sa région ?  

DTE Ingénierie, réparateur de climatisation dans la région de Grenoble, intervient en prévention pour la maintenance des appareils. Et également en dépannage en cas de panne de l’équipement de climatisation, toujours sur Grenoble et sa région.  

Les signes d’une panne grave du climatiseur 

Les dysfonctionnements profonds ne passent pas inaperçus et sont le plus souvent à l’origine de signaux facilement repérables par les utilisateurs :  

  • bruits inhabituels ; 
  • odeur anormale ;  
  • arrêts brutaux, inexpliqués ;  
  • ruissellement, fuite d’eau en provenance de l’appareil ; 
  • la mise en route de l’appareil fait sauter les fusibles. 

Le premier signal d’alerte sur la plupart des équipements de production de froid est le bruit. Les bruits inhabituels n’ont rien d’anodin et peuvent témoigner de défauts sous-jacents plus importants. Le niveau de nuisance sonore de chaque appareil est susceptible d’évoluer selon ses dimensions et son mode de fonctionnement.

Aussi, il convient de constater une augmentation substantielle du niveau sonore pour pouvoir envisager un dysfonctionnement imminent. Lorsque le bruit est accompagné d’autres signaux, le cumul des alertes manifestes doit être pris très au sérieux.  

Panne sévère et durable de la climatisation : quelles démarches ?  

Vous avez écarté les hypothèses de petites pannes, et tout porte à croire qu’il s’agit d’une panne plus grave, nécessitant un avis technique professionnel ? Commencez par éteindre l’équipement et ne l’utilisez plus jusqu’à son examen par un spécialiste. Consultez ensuite l’annuaire des professionnels disponibles dans votre secteur géographique et retenez ceux spécialisés dans ce domaine d’intervention.

Leur expertise ciblée leur permettra d’intervenir sans danger sur les opérations les plus délicates touchant aux pièces du moteur ou au fluide frigorigène. En attendant leur venue, rassemblez tous les documents dont vous disposez concernant l’appareil en question. Les informations précises sur l’assurance du produit vous seront également utiles.  

Vous recherchez un réparateur de clim du côté de Grenoble ? Confiez l’inspection et la réparation de votre climatiseur à DTE Ingénierie, spécialiste en installation et dépannage thermique à Grenoble. 

Laisser un commentaire