Malgré un nom d’usage peu évocateur, la pompe à chaleur entre en concurrence avec les climatiseurs ! DTE Ingénierie vous aide à y voir plus clair et à faire la différence entre la pompe à chaleur ou climatisation. Selon vos besoins, les caractéristiques techniques et la situation géographique du logement découvrez la solution qui vous correspond.

Le point sur la fonction réversible des pompes à chaleur  

La pompe à chaleur est un équipement de chauffage mobilisant une source d’énergie renouvelable. Le système consiste à prélever les calories présentes dans l’air extérieur ou le sol pour les redistribuer à l’intérieur du logement. Cela passe par :

  • L’installation d’unités extérieures pour les pompes à chaleur aérothermiques ;
  • Ou par un chantier plus important de captage horizontal ou vertical pour les pompes à chaleur géothermiques.  

Parmi les pompes à chaleur (PAC) aérothermiques (qui puisent les calories dans l’air), deux systèmes se distinguent selon le mode de restitution dans le logement. Les PAC air/air diffusent la chaleur par ventilo convecteur.

Avec les PAC air/eau l’unité extérieure est directement reliée au circuit de chauffage central par radiateurs ou plancher chauffant. Contrairement aux PAC géothermiques, ces deux systèmes sont très dépendants des températures extérieures. Néanmoins, ils restent opérationnels sous des températures négatives allant jusqu’à -10 °C, voire -15 °C.  

Quel que soit le mode de restitution, les pompes à chaleur peuvent également rafraîchir le logement. Soit en inversant le sens du cycle prélèvement/diffusion, soit en faisant circuler de l’eau froide dans les circuits.

Quelles différences entre la PAC (pompe à chaleur) et la climatisation ?  

La PAC repose principalement sur une source d’énergie renouvelable. Sa consommation en électricité, qui assure son fonctionnement, est très minime. En conséquence, ce système produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Deux critères permettent de comparer les performances de différents équipements : le coefficient de performance COP et l’efficacité saisonnière ETAS. Économique à l’usage, la PAC demande un certain budget à l’achat. Notamment, en raison des conditions d’installation, elle peut rapidement faire grimper le prix de la main-d’œuvre.

Un coût pouvant être considérablement réduit. Des aides et subventions sont mises en place par l’État dans le cadre de l’amélioration des performances énergétiques de l’habitat.  

Les systèmes de climatisation s’appuient exclusivement sur la consommation d’électricité pour produire du froid. Sur un même volume à traiter, les systèmes de climatisation même les plus performants seront toujours plus coûteux à l’usage qu’une installation de pompe à chaleur. En entrée de gamme, les petits climatiseurs mobiles affichent des prix très attractifs. Mais les économies s’arrêtent là, puisque les modèles les moins chers sont aussi les plus énergivores.   

PAC ou climatiseur : comment choisir ?  

Du point de vue des économies d’énergie, la pompe à chaleur réversible demeure imbattable en toute circonstance. Bien plus gourmand en énergie, le climatiseur conserve toutefois une longueur d’avance : il produit du froid, là où la PAC rafraîchit.  

Cela implique de prendre en considération :  

  • les attentes des occupants, qu’ils soient habitants d’un bâtiment résidentiel ou salariés dans un immeuble de bureaux ;  
  • le niveau d’isolation du bâtiment ;  
  • et la situation géographique de la construction.  

Concrètement, dans une maison ou un immeuble ancien, non rénové, en proie à de multiples défauts d’étanchéité, le simple rafraîchissement ne parviendra pas à compenser les entrées d’air chaud en provenance de l’extérieur. Le climatiseur est le seul à pouvoir relever le défi… Mais à quel prix ?

Autre cas de figure, dans une région exposée à des vagues de chaleur intenses et régulières qui ne laissent aucun répit. A la nuit tombée, l’installation d’une climatisation sera également plus à même d’assurer le confort des occupants.  

En revanche, dans une habitation ou un local correctement isolé et situé dans une région tempérée, la pompe à chaleur réversible régule la température de l’air ambiant tout au long de l’année et pour une consommation maîtrisée. De plus, contrairement aux climatiseurs offrant la fonction complémentaire de chauffage, les pompes à chaleur sont parfaitement dimensionnées pour satisfaire ces deux fonctions avec efficacité.  

DTE Ingénierie : votre chauffagiste à Grenoble et dans sa région  

Avant l’arrivée des beaux jours, pensez à demander plusieurs devis auprès des installateurs de pompes à chaleur situés à Grenoble et ses environs. Vous aurez ainsi le temps de comparer les prestations et de monter votre dossier de demande d’aides à la rénovation. Ils vous guideront dans le choix à faire entre pompe à chaleur ou climatisation. Attention, certains de ces dispositifs mis en place par l’État, imposent que la demande d’aide soit déposée avant la signature du devis.

Vous prévoyez l’installation d’une climatisation réversible, toujours dans la région de Grenoble ? Vous pouvez bénéficier des aides nationales, voire régionales si toutes les conditions sont réunies, à savoir :

  • Performance des équipements mis en place ;
  • Qualification du professionnel ;
  • Et le cas échéant, niveau de revenus du demandeur.

Laisser un commentaire