Depuis une décennie, la pompe à chaleur voit ses ventes exploser sur le territoire français. Ecologique, économique, polyvalente : celle qu’on appelle la PAC se décline en différents modèles dont les spécificités en font une solution de chauffage idéale dans nombre de situations de logement. Zoom sur le système de la pompe à chaleur et les critères pour bien la choisir.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est un dispositif de chauffage écologique dont le principe repose sur le différentiel de température entre évaporation et condensation d’un fluide frigorifique. Globalement, l’énergie issue de l’environnement (air extérieur, eau, sol) va faire évaporer le fluide de la pompe à chaleur, qui va être compressé puis se condensera en relâchant la chaleur qu’il aura accumulé. La PAC utilise donc les calories extérieures qu’elle convertit en chaleur.

De plus en plus de foyers à la recherche d’une solution à la fois performante et économique se tourne vers ces équipements. Plusieurs modèles de pompes à chaleur existent sur le marché, qui répondent à différents besoins.

Les différents modèles de PAC

Pompe à chaleur air/air, pompe à chaleur air/eau, PAC géothermique ou hydrothermique : quels mécanismes et recommandations se cachent sous ces multiples modèles ?

La pompe à chaleur air/air

La PAC air/air, aussi appelée pompe à chaleur aérothermique, est l’équipement de chauffage le plus accessible économiquement. Ce système utilise l’énergie de l’air environnant, intérieur ou extérieur, qu’il va réchauffer et diffuser directement dans l’espace à chauffer.

La pompe à chaleur air/air est particulièrement efficace dans des régions dont le climat est doux, les températures particulièrement basses amenuisant drastiquement son rendement. Ainsi, on préférera installer ce type de PAC en Bretagne qu’en Haute-Savoie.

La pompe à chaleur air/eau

La pompe à chaleur air/eau fonctionne sur le même principe que la PAC air/air, en convertissant les calories de l’air en chaleur. Cependant, la différence entre les deux modèles tient dans le fait que le système air/eau permet, en plus de réchauffer l’air ambiant, de chauffer l’eau des circuits sanitaires du logement.

A l’instar de la pompe à chaleur air/air, l’installation d’une PAC air/eau est recommandée dans les régions bénéficiant d’un climat relativement doux et stable tout au long de l’année. Il s’agit également d’un système peu coûteux.

La pompe à chaleur géothermique

L’installation d’une pompe à chaleur géothermique nécessite un chantier de plus grande envergure ainsi qu’un budget plus conséquent. Cet équipement puise la chaleur présente dans le sol à quelques mètres de profondeur ; aussi de nombreux capteurs de chaleurs sont déployés sous terre, tant horizontalement que verticalement.

La mise en place de ce réseau étendu de détecteurs assure à la pompe à chaleur géothermique un excellent rendement tout au long de l’année, même dans les régions les plus froides. En effet, la température souterraine ne varie que très peu à partir d’une certaine profondeur. Par conséquent, la captation de chaleur, et par là même le rendement de la pompe, sont stables.

La pompe à chaleur eau/eau

La PAC hydrothermique, plus connue sous le nom de pompe à chaleur eau/eau, est une installation qui offre un rendement équivalent à celui de la PAC géothermique. Comme son homologue qui puise l’énergie dans le sol, l’installation de la PAC eau/eau est relativement coûteuse du fait de la mise en place d’un important système de captation souterrain. En effet, la pompe à chaleur hydrothermique canalise la chaleur de l’eau contenue dans les nappes phréatiques, pour la transformer en chaleur.

Cet équipement, qui convient tant pour le chauffage que pour le circuit d’eau sanitaire, peut être installé en toute région du fait de son rendement optimal et stable toute l’année.

Pourquoi installer une pompe à chaleur chez soi ?

De nombreuses raisons peuvent vous pousser à vouloir installer une PAC dans votre logement. Qu’elles soient économiques, écologiques ou purement pratiques, voici les principales.

Ecologie du système

La pompe à chaleur permet de se chauffer à l’énergie renouvelable. En effet, quel que soit leur mode de fonctionnement, ces équipements fonctionnent en puisant les calories présentent naturellement dans l’eau, l’air ou le sol et les restituent dans votre espace de vie. Il s’agit donc d’une énergie propre, qui ne dégage ni composants volatils polluants, ni déchets.

Également, les caractères écologique et durable de la pompe à chaleur en font un équipement dont l’installation peut être subventionnée par différentes aides à la rénovation énergétique.

Economies d’énergie

En plus de faire du bien à la planète, l’installation d’une pompe à chaleur apportera une bouffée d’air à votre compte en banque. En effet, bien que la mise en place du système en lui-même puisse être coûteuse (notamment concernant les PAC géothermiques et hydrothermiques), l’excellent rendement de la pompe à chaleur vous permet de réaliser d’importantes économies sur vos factures d’énergie !

Praticité de l’équipement

L’installation d’une PAC peut, selon le système choisi, servir à la fois au chauffage de l’habitation et à celui du circuit d’eau chaude sanitaire. Par ailleurs, dans le cas d’une installation de pompe à chaleur en remplacement d’un ancien système de chauffage, il n’est pas nécessaire de modifier le réseau de chauffage préexistant. La PAC s’intègre parfaitement en rénovation, comme en construction !

Quel modèle de PAC choisir ?

Face à un tel choix de pompes à chaleur, il n’est pas simple de savoir laquelle privilégier. Plusieurs critères doivent être pris en compte pour faire le choix éclairé de la PAC la plus adaptée à votre situation.

Localisation géographique

La région dans laquelle vous habitez est un critère déterminant pour sélectionner une pompe à chaleur. En effet, toutes les PAC n’offrent pas un rendement constant et performant tout au long de l’année.

Ainsi si vous habitez en montagne, où les hivers sont rigoureux, évitez les pompes à chaleur air/air ou air/eau, qui ne pourront pas produire suffisamment de chaleur durant les périodes les plus froides. Ces modèles sont plus adaptés à un climat océanique ou méditerranéen, dont les températures sont plus clémentes.

Pour un climat continental ou alpin, il est recommandé d’opter pour la pompe à chaleur géothermique ou la PAC hydrothermique, dont les performances sont bien meilleures et demeurent constantes quelle que soit la température extérieure.

Besoins en chauffage

Tout le monde n’a pas les mêmes besoins en chauffage, qui dépendent notamment de la surface habitable et du nombre de personnes qui occupent les lieux. Pour estimer au mieux la puissance dont vous avez besoin et donc, le type de pompe à chaleur le plus adapté à votre mode de consommation, nous vous conseillons de faire appel à une société spécialisée.

Chauffagiste, spécialiste du génie climatique : ces structures seront à même d’effectuer un audit thermique complet de votre habitat, afin de vous conseiller au mieux sur l’équipement nécessaire à votre confort thermique.