Bois, gaz, fioul, électricité, rayonnement solaire… Les sources d’énergie de chauffage ne manquent pas. En construction, comme en rénovation, le choix d’un système de chauffage adapté garantit à la fois le confort des occupants et un budget de dépenses maîtrisé.

Encore faut-il avoir tous les éléments en main, et distinguer d’une part le prix de l’énergie et, d’autre part, le coût d’installation de l’équipement. Retrouvez notre panorama des types de chauffage et les informations clés à retenir pour un bon rapport coût/économies à long terme. 

Chauffage électrique pour les petites surfaces

L’électricité fait partie des sources d’énergie les plus coûteuses par mètre carré chauffé. Pour autant, les foyers équipés d’un chauffage électrique ne sont pas nécessairement ceux qui ont le plus dépensé sur l’année.

Et pour cause, ces équipements sont le plus souvent installés en appartement ou dans des habitations disposant par ailleurs d’une solution de chauffage d’appoint pour les pièces de vie.

Le meilleur moyen d’améliorer les performances d’un système électrique existant est de miser sur la qualité des émetteurs de chaleur. Les radiateurs électriques à inertie affichent de belles performances, notamment dans les logements bénéficiant d’une bonne isolation thermique.

Gaz ou fioul pour les besoins importants en chauffage

Particulièrement appréciés pour chauffer des surfaces plus importantes, ces combustibles bénéficient de prix intéressants à l’usage. Les équipements demandent en revanche un investissement plus conséquent, notamment les chaudières dernières générations.

C’est le cas de la chaudière à micro-cogénération, qui produit de l’électricité pouvant être consommée sur place ou injectée sur le réseau. La chaudière à condensation présente elle aussi un système ingénieux.

Tirant profit de la vapeur d’eau issue des fumées de combustion, cet équipement consomme moins d’énergie qu’une chaudière classique pour une même quantité de chaleur produite !

Attention toutefois aux réglementations applicables et à venir concernant l’installation et le remplacement d’équipements fonctionnant au fioul.

Chauffage au bois : esthétique et économique

Le bois figure quant à lui en tête de liste des combustibles les moins chers du marché. Pour exploiter tout son potentiel, vous pouvez l’utiliser en chauffage d’appoint, mais aussi avec une installation de chauffage central.

Les poêles à bois et les inserts améliorent le confort thermique des pièces de vie à la mi-saison ou en complément de l’installation principale. À leur valeur esthétique indéniable, s’ajoutent d’excellentes performances avec des rendements pouvant atteindre, voire dépasser, les 85 %.

Les chaudières bois, assument quant à elles la double fonction de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. À chargement manuel ou automatique, ces chaudières sont respectivement compatibles avec les formats bûches ou granulés

Pompes à chaleur : accessibles aux petits et gros budgets

Avec les pompes à chaleur que nous installons à Grenoble, ce sont les calories « gratuites », présentes dans l’air extérieur ou le sol, qui sont exploitées. Ces systèmes offrent un coût très compétitif à l’usage avec une efficacité énergétique saisonnière de plus de 100 % en mode chauffage.

Réversibles, les pompes à chaleur permettent également un apport de fraîcheur bienvenue à la saison estivale. Ces équipements se déclinent en trois systèmes :

  • la pompe à chaleur Air-Air ;
  • la pompe à chaleur Air-Eau ;
  • et la pompe à chaleur géothermique.

L’ordre de cette liste n’est pas anodin, puisqu’il traduit à la fois la montée en performance et le prix croissant de chacun de ces systèmes.

Les pompes à chaleur Air-Air prélèvent les calories à l’extérieur avant de les diffuser grâce aux unités intérieures installées dans le logement. Le système Air-Eau repose sur le même principe, mais peut alimenter un circuit de chauffage central et de production d’eau chaude sanitaire.

Les pompes à chaleur géothermiques vont puiser la chaleur dans le sol. Une étude préalable est nécessaire afin de déterminer la faisabilité du projet selon les possibilités offertes par le terrain.

Bien entendu, ce type d’installation a un coût : prévoyez un budget à 5 chiffres, mais les économies d’énergie seront au rendez-vous !

Chauffage solaire : si les conditions le permettent

Se chauffer grâce à l’énergie solaire c’est possible avec un équipement adapté comme le Système Solaire Combiné (SSC).

Ici pas de panneaux photovoltaïques, qui servent à la production d’électricité, mais des panneaux solaires thermiques, pouvant alimenter un circuit de chauffage central et d’eau chaude sanitaire.

S’agissant d’un système reposant sur une source d’énergie intermittente, il est généralement complété d’une solution de chauffage d’appoint.

La pertinence de cette installation doit par ailleurs être étudiée à l’aune de plusieurs facteurs tels que : la situation géographique du logement, la surface, l’inclinaison et l’exposition de la toiture ainsi que les caractéristiques de son environnement proche (proximité avec un arbre ou un édifice faisant obstacle à l’ensoleillement).

Avoir les bons éléments en main

Vous hésitez à faire l’installation d’un chauffage à Grenoble ? Vous envisagez le remplacement d’un appareil vieillissant devenu trop coûteux à l’usage et à l’entretien ? Pour un choix éclairé, ayez en tête plusieurs éléments qui détermineront en partie les grandes lignes de votre projet :

  • la surface du logement ;
  • le nombre de personnes composant le ménage ;
  • le cas échéant, le type d’installation déjà en place ;
  • la disponibilité et/ou l’accessibilité des différentes sources d’énergie ;
  • les conditions météorologiques locales ;
  • le budget.

Renseignez-vous ensuite auprès d’un professionnel qualifié, qui saura vous conseiller sur les aspects les plus techniques du projet, mais aussi sur les aides à mobiliser pour réduire le coût de votre nouvelle installation !

Laisser un commentaire